France, Covid et Communion

La Covid porte bien son nom. C’est la coalition du vide, du néant, de l’abîme. Non pas le virus en tant que telle, mais tout ce que l’on fait autour. C’est l’occasion d’abîmer encore davantage la communion dans l’humanité.

Sur la crise sanitaire, nous partageons l’analyse du collectif Réinfo Covid (reinfocovid.fr). Nous sommes inquiets des mesures sanitaires qui ont été prises et qui délitent toujours davantage le lien social, ainsi que l’équilibre et la santé des gens. Nous sommes en train de nous préparer des lendemains qui déchantent. Quant on sait qu’avant la crise sanitaire un français sur huit était considéré comme isolé par les enquêtes de le Fondation de France, et qu’un sur trois risquait de le devenir s’il perdait un lieu de sociabilité, il y a de quoi être inquiets. L’isolement est perçu par beaucoup, comme par exemple le reine d’Angleterre, ou comme Mère Teresa en son temps, comme le premier fléau du siècle. Or, nos mesures abîment encore davantage notre capacité à entrer en relation. Ne sommes-nous pas en train de nous tromper de combat ?

Sur le vaccin, les conséquences néfastes sont trop imprévisibles pour l’accepter sans broncher, et pour laisser toute une population, fut-elle âgée, servir de cobaye. Pourquoi nous sortent-t-ils une nouvelle technologie très novatrice sur un vaccin à grande échelle, au lieu de l’éprouver d’abord à petite échelle ? Il en sortira plus de mal que de bien. D’autant que les spécialistes disent ouvertement que l’on ne sait même pas s’il empêchera le virus de circuler : c’est un comble. Ne pas se faire vacciner, telle est selon nous l’unique règle de conduite à tenir. Et miser plutôt sur des traitements comme l’ivermectine qui existent, et qui fonctionnent chez ceux qui les utilisent. Pour eux, il a été étrangement décidé qu’on ne les utiliserait pas car cela pourrait donner de faux espoirs au gens, alors que donner de faux espoirs sans savoir si cela va vraiment marcher est déjà ce que l’on fait avec les vaccins.

Sur les masques, leur utilisation prolongée et systématisée est nuisible pour la santé, l’éducation et le lien social, en particulier pour les enfants. Alors que leur utilisation en plein air et dans beaucoup de lieux n’a aucun fondement scientifique. Il faut, en général, arrêter de les porter.

Sur le Pass Sanitaire, sa mise en place est encore un moyen de contrôler les personnes. Nous plongeons de plus en plus dans la dictature sanitaire.

Certains doutent que ceux qui nous gouvernent puissent s’égarer à ce point. Alors même que s’étalent partout des scandales pour des intérêts douteux. Que ceux-là réfléchissent au fait que vient d’être autorisée en France la création de chimères homme-animal… Une civilisation qui s’égare dans de telles monstruosités est capable de bien d’autres dérives.

C’est une psychose collective qui est en train de se mettre en place, en jouant très fortement sur la peur de la mort, et qui est en train de nous faire perdre tout bon sens et tout jugement. C’est la porte ouverte à d’immenses dérives où certains n’hésitent pas à s’engouffrer pour des intérêts financiers ou hégémoniques.

Voici trois vidéos intéressantes à ce sujet :

Notez au passage que RéinfoCovid s’est beaucoup fait attaqué et diffamé. Une page Facebook, tenue par on ne sais qui, a même été créée avec le même logo et le même nom pour se faire passer pour ce collectif, dire des choses étranges, et pousser à la vaccination. Il y a visiblement des gens qui ont des choses à cacher.

Tout cela pour dire que la tournure des évènements nous met au bord de l’abîme. Nous y tomberons si nous ne réagissons pas. Il faut montrer qu’un autre choix de société est possible et qu’agir autrement contribue davantage à la vie. Il faut affirmer que la médecine n’a pas à être confisquée par le monde politique et par des groupes aux intérêts douteux, mais qu’elle est l’affaire de chacun de nous en lien avec nos médecins, selon notre liberté et notre conscience.

Nous vous encourageons donc à résister, et à rejoindre des collectifs pour agir et faire changer les choses. Par exemple, les gens du collectif Reinfo Covid ont l’air un peu plus censés que les autres. Et ils essayent de contrebalancer la désinformation ambiante qui agit en donnant des chiffres et des faits sans les mettre en perspective pour bien cerner ce qu’ils veulent dire, ce qui conduit à s’inquiéter pour pas grand chose.

Il convient d’user des moyens juridiques pour arrêter toutes ces mesures. Il convient de réinformer autour de nous pour montrer l’aberration de ce qui est en train de se passer. Il convient d’oser une posture et des actions dissidentes pour amorcer un changement.

Nous vous invitons notamment cet été à suivre l’invitation à une grande marche (marchefantastique.fr), pour montrer notre détermination à ne pas laisser la dictature sanitaire s’installer. Marche, moments festifs et conviviaux, débats, joie de découvrir les richesses de notre pays, partage sur ce que nous vivons… Tout le monde est invité ! Pour un jour, pour une semaine, pour un mois… Que chacun participe selon ses moyens. Nous vous encourageons à rejoindre des moments communs comme citoyens fin juillet.

Nous vous invitons également à participer à la grande marche de Saint Joseph (lagrandemarche.fr) pour vivre un autre moment comme pèlerins qui s’achèvera le week-end du 15 août à Cotignac. Ou à vous rendre dans un autre lieu de pèlerinage (Rocamadour, Lourdes, etc)

Le monde est comme une maison un peu survoltée ; alors que cet été soit un moment de mise à la terre, ainsi que de préparation et de mise en œuvre d’une authentique résistance.

Peut-être qu’avoir une posture dissidente n’est pas l’avis de certaines personnes, en particulier de certains ecclésiastiques. Mais il faut rappeler que c’est de la responsabilité de chacun de juger en conscience de la conduite à suivre en matière politique et sanitaire. Et, en bonne théologie catholique, ce sont les laïcs qui ont les grâces d’état pour cela, et la pleine liberté pour agir en ces domaines. Quand on regarde l’histoire de l’Église, on voit que même les papes se sont souvent lourdement trompés en matière politique. C’est normal, car cela ne correspond pas à leur vocation de s’immerger outre mesure dans ces domaines.

Par ailleurs, et bien qu’il faut aussi savoir s’engager concrètement comme nous l’avons dit, nous rappelons qu’il ne faut pas négliger la prière : c’est elle qui nous sauvera. Et Dieu veillera à nous montrer que tout vient finalement de sa main. Nous encourageons notamment plus que jamais à prier l’archange saint Raphaël dont le nom veut dire Dieu guérit, qui est selon la liturgie le médecin et le guide, et qui nous semble incontournable pour sortir du marasme ambiant. Voici par exemple une neuvaine à son intention : https://hozana.org/t/6Lwmw.

Seul l’amour nous sauvera ! Et cet amour, c’est l’amour de Jésus. Il faut revenir à l’Évangile… Il faut revenir au mystère de la vie et de l’amour qui nous dépasse et qui s’est manifesté un jour en Jésus-Christ, mais que tous peuvent déjà percevoir au moins subrepticement. Du fait de ce qui est devant nous, nous ne nous en sortirons pas sans ouverture explicite à la transcendance.

L’esprit de division semble s’installer en ce monde pour que certains puissent mieux régner : division dans les idées, dans les familles, dans la société. Alors seul l’esprit de communion nous sauvera.

Or, la France est selon nous le pays de la communion. C’est sa note propre dans le grand concert des peuples. Il y règne d’immenses tensions et des querelles sans fins. Mais celles-ci se brisent toujours sur un élan supérieur qui maintient une certaine unité. C’est le pays qui a su le mieux chanter l’amour de Dieu et qui l’a le plus servi. C’est le pays de la communion, qui se révèle dans une certaine sagesse et dans le service de l’amour incarné.

C’est pour cela que le diviseur porte particulièrement ses attaques contre la France, car il a renié la communion. Il aurait dû en être le chantre, mais il a choisi la division.

Notre espérance, c’est que la France saura être fidèle à sa vocation, à ce qui habite son âme depuis les mille cinq cent ans de son histoire. Elle saura s’unir face à ceux qui détruisent le monde par la puissance et l’argent. Elle saura ouvrir la voie vers un autre monde qui sera davantage semblable au petit village gaulois d’Astérix qu’à l’immense empire romain qui se dresse aujourd’hui, imbu de toute sa technoscience.

Alors : vive la France !

Et remplis d’espérance, avançons vers le salut qui nous est promis.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s