Communauté de Familles

Notre Dieu est une Communauté de Familles, et non une association d’individualités. Quel grand mystère !

Dieu nous l’a révélé dans la Sainte Famille, quand il s’est fait petit enfant entre Marie et Joseph.

Le Père, source de tout Amour, est une Union d’Amour féconde. Il est analogiquement ce qu’est l’union conjugale et le jaillissement de vie, ce qu’est le mystère de famille, masculin-féminin-enfantin. La source de tous les êtres n’est pas un être solitaire, mais une étreinte d’amour.

On dit que l’Amour Éternel consiste en une unité première, un Père, d’où provient un Fils pour pouvoir aimer un autre, ce qui conduit à un troisième, l’Esprit-Saint. C’est vrai, mais cela ne dit pas tout. Car l’amour n’est pas simplement jaillissement depuis une source pour rencontrer une altérité, il est aussi et avant tout union de deux altérités égales et conjointes pour réaliser une unité, un troisième. C’est ainsi qu’est l’Amour premier, et donc le Père. L’unité de la source divine qu’est le Père est en fait une triade, une union féconde, que l’on peut qualifier analogiquement de masculin-féminin-enfantin. Car la famille humaine est à l’image de sa source divine.

La perfection de l’amour, comme on peut le voir sur la Terre, est d’être une Communauté de Familles. De la Famille originelle qu’est le Père provient le Fils à son Image pour partager l’amour vécu en Lui-même, et non pas être un Amour replié sur son propre bonheur. Et dans ce partage de l’amour vécu surgit l’Esprit, comme une troisième Famille, pour unir cet Amour du Père et du Fils.

Dieu n’est pas trois Existences, mais neuf Existences. Il est une Trinité de Familles. Et l’on associe ainsi la notion de Personne Divine à celle de Famille, car chacune s’inscrit dans la Communauté des Personnes avec une même Parole, mais selon trois Expressions. C’est une immense découverte, gardée pour ces temps difficiles afin d’amener un renouveau. L’on voit d’ailleurs sur l’icône de Roublev, dite de la Trinité, les deux ailes de chaque ange qui font signes vers les existences féminines et masculines qui entourent chaque existence enfantine. Ce mystère, jusque là voilé, semble visible partout une fois que notre intelligence l’a quelque peu contemplé.

Notre incapacité jusque là à percevoir ce mystère nous a fait perdre le chemin du symbolisme sacré, et cela a obscurci notre regard sur la spiritualité. Cela a rendu difficile notre entrée dans le mystère de l’amour, et dans la logique du don. Cela nous a empêché de comprendre et de vivre une juste harmonie entre le masculin et le féminin. Cela a fait perdre sa saveur à l’Évangile. Contempler un Père qui n’est strictement qu’une existence dans le don d’elle-même, et non une plénitude d’un amour consistant qui veut se partager, peut nous mener à l’auto-destruction.

L’Évangile est un mystère d’amour, accessible aux petits et aux simples. Vivre la joie de la famille, partager ce mystère les uns avec les autres… Tel est le mystère de Dieu. Tel est le mystère des anges, qui sont chacun des familles, des triades masculin-féminin-enfantin. Tel est le mystère que nous sommes appelés à vivre en accueillant Jésus qui se fait petit enfant en nous pour nous amener à vivre un mystère de sainte famille, à la suite de Marie et de Joseph. Quelle que soit notre vocation et notre état de vie sur cette Terre (consacré, prêtre, marié, célibataire), c’est ce mystère que nous sommes appelés à vivre, pour que la vie du Royaume puisse advenir en plénitude.

Dieu est Famille et Trinité. C’est pourquoi Dieu a fait les nuits et les jours. La nuit, chacun rentre dans son foyer, sa maison, sa famille, pour s’y reposer tranquillement dans l’union féconde. C’est le mystère de la Famille qui est à l’honneur. Et le jour, la vie se déploie dans des relations entre tous. C’est le mystère de la Trinité, comme Communauté de Familles, qui s’en trouve glorifié.

C’est cette vie d’amour que des anges et des hommes ont refusé, et qu’ils cherchent à détruire. Ils cherchent à détruire ce qui rappelle le mystère d’une Communauté de Familles… Alors Jésus s’est livré pour nous, afin de nous libérer du péché et nous mener aux noces éternelles où nous vivrons avec Lui un mystère de famille. Jésus veut demeurer chez nous, dans nos maisons, dans nos âmes, dans nos corps, comme demeurerait un petit enfant. Pour que nous soyons à l’image du Père. Et que nous soyons tous ensembles à l’image de la Trinité d’Amour.

De l’Évangile selon saint Luc 10, 21-22 :

« À l’heure même, Jésus exulta de joie sous l’action de l’Esprit Saint, et il dit : « Père, Seigneur du ciel et de la terre, je proclame ta louange : ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l’as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l’as voulu ainsi dans ta bienveillance. Tout m’a été remis par mon Père. Personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; et personne ne connaît qui est le Père, sinon le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. » »

Pour approfondir ce sujet, voir notre article : Montre-nous le Père, cela nous suffit.

5 commentaires sur “Communauté de Familles

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s